Navigation – Plan du site
Compte rendu de lecture

Jean-Robert Pitte : À la table des dieux

Paris, Fayard, 2009, 238 pages
Yves Boquet
Référence(s) :

Jean-Robert Pitte : À la table des dieux

Paris, Fayard, 2009, 238 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage regroupe une série de chroniques publiées entre 2004 et 2008 dans le Monde des Religions, selon une recette déjà utilisée pour “Le vin et le divin”, autre livre consacré aux relations entre spiritualités et consommations alimentaires. Vingt-cinq textes, précédés d’une reproduction d’une illustration (tableau, gravure ou photographie) et accompagnés d’une recette nous présentent, dans un joyeux désordre chronologique, culinaire et géographique, la châtaigne, le foie gras, les crêpes, la viande d’agneau, le tofu, le chocolat, l’anthropophagie, la morue, le porc, le lait, le croissant, la coquille Saint Jacques, le maïs, la dinde, le pain, l’oeuf, l’huile d’olive.. ou encore les modes de cuisson océaniens, la relation entre nourriture et culte des morts en Corée,  et les pratiques alimentaires des pharaons, des empereurs de Chine, du Dalaï-Lama.

2Le thème dominant de l’ouvrage, exprimé avec force dans la brève introduction qui rappelle que l’apparition néolithique de l’agriculture ne survient qu’après le développement de cultes du taureau et la déesse mère, symboles de fertilité, est que les consommations alimentaires ne sont pas seulement liées à des contraintes environnementales ou économiques, La part des facteurs subjectifs, et en particulier religieux, est essentielle pour comprendre comment se nourrissent les hommes, qui ont selon les lieux et les temps retenu telle ou telle céréale de civilisation, chargée de valeurs religieuses, et sacralisé ou au contraire interdit tel ou tel type de viande. Au travers de diverses anecdotes, ou par le chapitre consacré au “Festin de Babette”, l’auteur évoque les syncrétismes et apports mutuels entre diverses religions et civilisations (par ex. à propos des jeûnes et ruptures de jeûnes), ainsi que les accomodements ponctuels qui surviennent parfois malgré des règles strictes sur les interdits.

3L’ouvrage couvre un champ géographique large, dont l’Afrique subsaharienne reste un parent pauvre. La lecture est en est fort plaisante, on y retrouve la verve habituelle de l’auteur, ainsi que son goût de la bonne chère et du bon vin (avec des recommandations précises d’accompagnement des mets présentés, des oeufs en meurette bourguignons à la dinde de Thanksgiving et au mole mexicain).

4La structure de l’ouvrage est par contre responsable d’un impression frustrante de superficialité. A chaque fois on aimerait en savoir plus, et au bout de 4 pages c’est fini. Le lecteur est certainement mis en appétit mais reste un peu sur sa faim.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Jean-Robert Pitte : À la table des dieux », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 4 | 2007, mis en ligne le 19 septembre 2016, consulté le 26 juin 2017. URL : http://tem.revues.org/952

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page