Navigation – Plan du site
comptes rendus de lecture

Jean-Marc Antoine : Les mots des risques naturels

Presses Universitaires du Mirail, Toulouse, 128 pages
Philippe Deboudt
Référence(s) :

Jean-Marc Antoine (dir.), Bertrand Desailly, Jean-François Galtié, François Gazelle, Anne Peltier, Philippe Valette : les mots des risques naturels, Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 2008, 128 pages

Texte intégral

1Les auteurs, géographes et membres du laboratoire GEODE de l’Université de Toulouse-Le Mirail proposent dans ce fascicule, au format convivial, une définition commentée des « mots » utilisés pour l’étude ou les recherches sur les risques naturels. Ce fascicule est le 23ème numéro d’une collection éditée par les Presses Universitaires de l’Université de Toulouse-Le Mirail dans les disciplines de la Géographie et de l’Histoire. Il complète un précédent numéro publié sur les « mots de l’environnement ». Cet ouvrage présente à partir d’une entrée alphabétique, 124 mots en rapport avec les risques naturels. Les entrées sont rassemblées dans une liste à la fin de l’ouvrage. Une liste de sites Internet et quelques références bibliographiques sont aussi présentées. Les mots choisis peuvent être regroupés en différentes catégories : la définition des risques naturels, les processus, les outils réglementaires de la prévention et de la gestion des risques naturels, les dispositifs d’information des citoyens, les acteurs de la gestion des risques naturels et les organismes impliqués dans des recherches sur les risques naturels. Quelques mots ont été oubliés : le maire ou la commune (acteur de la gestion du risque ou échelle territoriale de mise en œuvre des dispositifs de prévention et d’information des citoyens), le propriétaire, l’interdisciplinarité (beaucoup de recherches sur les risques naturels s’inscrivent aujourd’hui dans un cadre interdisciplinaire pour proposer un appui aux politiques publiques) ou les autres disciplines (sociologie, économie, sciences politiques, histoire…) qui contribuent avec leur cadres théoriques et leur méthodologies aux recherches sur les risques naturels. Une entrée « Lois » aurait permis de regrouper les principaux textes juridiques en rapport avec les risques naturels. La loi « Bachelot » du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages, qui intègre un titre spécifique aux risques naturels (Titre II), n’est pas citée et apporte pourtant plusieurs compléments aux dispositions de la loi « Barnier » du 2 février 1995 qui institue notamment les Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles (PPR). Par ailleurs, le Plan Communal de Sauvegarde institué par la loi du 13 août 2004 est uniquement obligatoire dans les communes soumises à un PPR. Des recherches sur les risques naturels sont aussi réalisées dans les laboratoires des Universités. L’Agence Nationale de la Recherche soutient plusieurs programmes en lien avec les risques naturels et le programme « Risque, Décision, Territoire » du MEEDAT a soutenu plusieurs projets en appui scientifique aux acteurs locaux et aux politiques publiques depuis 1997. Ces quelques oublis n’enlèvent rien à l’intérêt de cet ouvrage à recommander notamment aux étudiants de Licence ou de Master.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Deboudt, « Jean-Marc Antoine : Les mots des risques naturels », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 3 | 2007, mis en ligne le 13 mars 2017, consulté le 25 mai 2017. URL : http://tem.revues.org/828

Haut de page

Auteur

Philippe Deboudt

Laboratoire TVES
Université de Lille 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page