Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Antoine Bailly, Géographie du bien-être

2014, Paris : Anthropos-Economica, 152 pages
Yves Boquet
Référence(s) :

Antoine Bailly, Géographie du bien-être, 2014, Paris : Anthropos-Economica, 152 pages

Texte intégral

1Antoine Bailly avait publié en 1977 et 1981 deux ouvrages novateurs, « La perception de l’espace urbain » et « La géographie du bien-être ». Dans le présent ouvrage, il reprend ces écrits antérieurs, difficiles à retrouver et actualisés, dans une version raccourcie.

2Le plan de l’ouvrage est simple. Une première partie consacrée à la perception de l’espace urbain examine successivement l’environnement urbain et l’homme, la perception des paysages urbains, le sens du lieu, la perception de la ville et les déplacements, pour conclure par une réflexion sur l’approche behavioriste qui doit mener à l’analyse des organisations.

3Dans une seconde partie, A. Bailly livre ses réflexions sur l’éternelle recherche du bien-être, l’idée de progrès, les liens entre espace et bien-être, les mesures du bien-être. Il s’interroge sur le fait de savoir si le bien-être est connaissance du Moi ou connaissance de l’Autre, avant de conclure par la difficulté de planification du concept de bien-être.

4La logique qui sous-tend l’association des deux ouvrages en un seul est que l’approche par les représentations individuelles ou collectives a comme objectif une géographie appliquée qui prendrait en compte la justice sociale et la qualité de vie, c’est-à-dire le bien-être humain, dans l’aménagement, comme le souhaitait l’école ékistique de Doxiadis.

5Réflexions qui ont marqué le développement de l’approche phénoménologique/humaniste en géographie depuis plusieurs décennies et qui incluent non seulement les travaux des années 1960-70, nombreux dans la bibliographie majoritairement anglo-saxonne (Appleton, Capel, Claval, Frémont, Gould, Liu, Lowenthal, Lynch, Moles, Relph, Saarinen, Tuan…), dont est curieusement absente Anne Buttimer, mais aussi des ouvrages français plus récents (Bourdeau-Lepage, Ferrier, Giband, Gumuchian, Huriot & Bailly, Paulet, Racine…) dont on note qu’ils sont tous publiés chez le même éditeur, celui-même du présent ouvrage !

6À la lecture de cet ouvrage, à la rédaction parfois moins fluide que celle d’Yi Fu Tuan sur des thématiques voisines, se dégage une certaine impression de flou de l’étude, qui est surtout une réflexion personnelle sur les concepts évoqués, et manque peut-être d’ancrage localisé sur des exemples précis. L’intérêt de l’ouvrage est cependant de bien mettre en lumière, l’importance de la réflexion sur la psychologie des individus dans leurs rapports à l’espace.

7 

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Antoine Bailly, Géographie du bien-être  », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 29 | 2016, mis en ligne le 20 mai 2015, consulté le 22 mai 2017. URL : http://tem.revues.org/3028

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page