Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

Paul Vermeylen, Le temps de la métropole, agile, créative, solidaire, durable. Parcours en Europe

2014, Editions L’Harmattan, coll. Questions contemporaines, série Questions urbaines, 286 pages
Yves Boquet
Référence(s) :

Le temps de la métropole, agile, créative, solidaire, durable. Parcours en Europe, 2014, Editions L’Harmattan, coll. Questions contemporaines, série Questions urbaines, 286 p.

Texte intégral

1Issu du milieu associatif, Paul Vermeylen, architecte-urbaniste et consultant en management public, parcourt les villes européennes depuis trois décennies. Dans cet ouvrage, il examine la façon dont elles répondent aux attentes de leurs citoyens pour une prospérité autre que la seule croissance du PIB, génèrent des dynamiques nouvelles de coopération et affirment leur existence face aux métropoles mondiales comme Londres ou Paris.

2Pour l'auteur, les modes d’action des métropoles s’organisent autour de quatre valeurs : agilité, créativité, solidarité, durabilité. Incubateurs de citoyenneté, les métropoles, qui sont mieux placées que les villes trop petites face aux nouveaux enjeux économiques, démographiques et environnementaux dans une Europe vieillissante, parfois peu compétitive, où les institutions européennes sont décriées et les États affaiblis, sont les moteurs de l’innovation en termes de gouvernance, de solidarité, de développement durable. Comment irriguent-elles leurs territoires ? Complémentarités, échanges, coopérations économiques, réseaux de la connaissance, partage de compétences : Paul Vermeylen présente une centaine de pratiques, témoins de l'inventivité des métropoles, dans une diversité de situations, de la Randstad Holland à… Guéret, en passant par Bruxelles, Barcelone, Copenhague ou encore Bucarest.

3La métropole doit être « agile » pour dynamiser ses territoires, en faisant éclater les cadres spatiaux rigides. Ainsi Bruxelles, dont l’étroite région de 19 communes dans le contexte belge si particulier, est maintenant (2012) dotée d’une « communauté métropolitaine de Bruxelles » chargée de dialoguer avec une centaine de communes situées tant en Flandre qu’en Wallonie. Ou bien encore la coopération transfrontalière et bi-régionale d’Oresund entre Suède et Danemark, le réseau des métropoles allemandes ou la Randstad hollandaise liant Rotterdam, Amsterdam, La Haye, Utrecht autour d’un « cœur vert » pour 7,5 millions d’habitants. En France, où le débat sur la « simplification territoriale » est complexe, comment faire dialoguer les futures entités territoriales ?

4La métropole doit être « créative » pour valoriser les richesses propres et les compétences dans un esprit de solidarité et répondre aux besoins de proximité, par une démarche en « rhizome fertilisant » qui mobilise les talents. Ainsi Bordeaux qui a consolidé les grappes d’entreprises dans quatre secteurs : tourisme, commerce, agriculture périurbaine et filières courtes, services à la personne et artisanat. Ou bien la Wallonie, élue « district créatif » en 2013 par la Commission européenne et qui met la créativité au cœur de son dispositif de soutien aux PME. L’auteur examine divers exemples d’agilité dans la créativité à travers les notions de « sérendipité » (exploitation créative de l’imprévu ou du fortuit), « happenstance » (être au bon endroit au bon moment), et « bricolabilité ».

5La métropole doit être « solidaire » car une prospérité partagée assure une meilleure qualité de vie pour tous. L’auteur développe l’idée de « solidarités chaudes » (effets immédiats sur les besoins des populations), comme à Rome, dans la « Citta dell’altra economia » d’un quartier déshérité, par l’action concertée entre la municipalité et une cinquantaine d’associations. Les métropoles peuvent plus rapidement et plus efficacement que les États accompagner des personnes et des groupes dans la recherche d’emplois, harmoniser formations et demandes des employeurs, favoriser l’insertion par l’artisanat (Bucarest) et assurer une bonne prévention en matière de santé et d’accompagnement de la vieillesse (Sofia).

6Enfin, la métropole se doit d’être durable, pas seulement par la promotion des espaces verts, des écoquartiers (Stockholm, Utrecht) du tramway et des pistes cyclables, mais aussi par une gestion intelligente du périurbain, comme à Copenhague (5 Fingers Plan), à Besançon où la communauté d’agglomération favorise l’agriculture urbaine et les circuits courts de distribution alimentaire, afin d’enrayer l’étalement urbain, offrir des débouchés locaux aux agriculteurs et des produits de qualité aux consommateurs. Bruxelles recycle des immeubles de bureaux en logements. Diverses formules de partage de logements (logements kangourou ou intergénérationnels, chambres d’amis co-gérées, habitat hybride de Hambourg…) sont examinées. L’innovation se mêle au durable quand, à Anvers, par exemple, se développe la reconversion des déchets électroniques ou à Lille avec le centre de valorisation des déchets organiques (projet Biogasmax). La promotion d’un mode de vie moins frénétique (Cittaslow) est dans cette logique de ville durable, plaisante à vivre.

7Riche en exemples, mais sans cartes, cet ouvrage est source d’inspiration pour les aménageurs et les responsables de la gestion des aires métropolitaines. Il s’appuie sur l’expérience de l’auteur, ainsi que sur une bibliographie succincte qui inclut des auteurs comme Julien Gracq, Fernand Braudel et Edgar Morin mais aussi Françoise Choay, François Ascher ou Thierry Paquot. Les exemples examinés sont l’objet d’une webographie intéressante en fin d’ouvrage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Paul Vermeylen, Le temps de la métropole, agile, créative, solidaire, durable. Parcours en Europe  », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 27-28 | 2015, mis en ligne le 17 avril 2015, consulté le 25 mars 2017. URL : http://tem.revues.org/2981

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page