Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Lutz Kleveman, Asie centrale - Le nouveau grand jeu

2013, L'Harmattan, 238 pages
Julien Thorez
Référence(s) :

Lutz Kleveman, Asie centrale - Le nouveau grand jeu, 2013, L'Harmattan, 238 pages

Texte intégral

1Le livre de L. Kleveman Asie centrale – le nouveau Grand Jeu est un récit journalistique de la situation géopolitique du Caucase et de l’Asie centrale au début des années 2000 qui décrit les luttes d’influence entre les puissances mondiales et régionales pour la domination de la région et le contrôle de ses ressources naturelles (hydrocarbures, etc.). Il reprend à son compte la notion de « Grand Jeu », employée pour analyser la confrontation ayant opposée en Asie centrale, à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, les empires britannique et russe, qui cherchaient à exercer une domination exclusive sur la région. Le livre démontre pourtant que l’accession à l’indépendance des républiques centre-asiatiques et caucasiennes s’est accompagnée de la diversification des acteurs engagés directement et indirectement en Asie centrale (puissances mondiales et régionales, entreprises transnationales, acteurs informels, etc.) et que les pays centre-asiatiques et caucasiens mènent des politiques d’insertion dans la mondialisation qui en font des acteurs à part entière du jeu géopolitique.

2Le lecteur suit en effet l’auteur tout au long de son voyage sur les hauts lieux du « nouveau Grand Jeu », entre Moscou et Peshawar, Tbilissi et Pékin, Washington et Achgabat. Chaque étape est l’occasion d’entretiens avec des acteurs institutionnels représentant les pays de la région ou des pays étrangers, avec des acteurs économiques locaux et internationaux ou de rencontres avec des habitants des pays visités, autant d’épisodes qui nourrissent un livre très vivant, mais franchement éloigné des canons académiques.

3Publié en 2003, le livre de L. Kleveman fut traduit seulement en 2013, ce qui restreint l’intérêt de sa lecture, car de nombreux événements ont modifié les équilibres politiques et géopolitiques au cours des dix dernières années (accession au pouvoir puis départ de M. Saakashvili en Géorgie ; mise en exploitation de l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan en 2005 ; guerre Russie- Géorgie en 2008 ; essor de la présence chinoise en Asie centrale ; création de l’Union douanière entre la Russie, le Kazakhstan, la Biélorussie ; décès de S. Niazov au Turkménistan en 2006 ; évènements d’Andijan en 2005 ; essor économique du Kazakhstan ; mort de Ben Laden en 2011 ; retrait annoncé des troupes de l’OTAN d’Afghanistan en 2014 ; accession du Kazakhstan au rang de premier producteur mondial d’uranium ; etc.). Bien que foisonnant, le livre de L. Kleveman souffre par ailleurs de véhiculer trop d’idées-reçues, par exemple sur le passé soviétique, et de receler un certain nombre d’erreurs (les pays d’Asie centrale sont ainsi devenus indépendants en 1991 et non en 1992 ; l’ouverture des frontières méridionales de l’Asie centrale a été décidée pendant la perestroïka et non après ; la déportation des peuples par le pouvoir stalinien a débuté avant l’entrée en guerre de l’URSS et non après, etc.). Il reste que cette lecture ludique permet de s’imprégner de l’ambiance qui régnait en Asie centrale dans l’après 11 septembre et de l’état d’esprit qui animait des acteurs aux trajectoires et aux ambitions très variées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julien Thorez, « Lutz Kleveman, Asie centrale - Le nouveau grand jeu  », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 25-26 | 2015, mis en ligne le 18 mars 2015, consulté le 25 juin 2017. URL : http://tem.revues.org/2933

Haut de page

Auteur

Julien Thorez

CNRS - UMR 7528 Mondes iranien et indien

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page