Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Pascal Mignerey, Les effets territoriaux de la grande vitesse ferroviaire en France

2012, Datar : La Documentation Française, 94 pages
Yves Boquet
Référence(s) :

Pascal Mignerey, Les effets territoriaux de la grande vitesse ferroviaire en France, 2012, Datar : La Documentation Française, 94 pages

Texte intégral

1Ce bref opuscule de 94 pages, s’appuyant sur une série d’études conduites par la DATAR entre 2009 et 2011, est une présentation très claire du rôle des lignes TGV sur l’organisation de l’espace français à diverses échelles. Il est organisé en 5 chapitres.

2Le premier (« les études sur 30 ans de grande vitesse ferroviaire ») est à la fois une revue de la littérature sur la question (près de 120 études sont analysées, dont celles de géographes comme E. Auphan, S. Bazin, V. Mannone, P. Menerault, J. Ollivro et J.-F. Troin), une présentation succincte des principaux acteurs et un exposé de la méthodologie d’enquête.

3Le chapitre 2 se penche sur l’observation de 11 sites à travers la France (Le Creusot, Montbard, St Etienne, Bourg-St-Maurice, Le Mans, Niort, Lille, Valence, Avignon, Reims, Strasbourg).

4Le chapitre 3 (« Un constat qui bouscule des idées reçues ») expose quatre grandes catégories d’effets territoriaux contrastés : effets sur la mobilité et l’accessibilité, effets sur l’urbanisme et le foncier, effets sur l’image et le tourisme, effets sur l’implantation d’entreprises et l’économie locale. Il se conclut par une dialectique irrigation/assèchement autour de la formule : « drain à grande vitesse ».

5Dans le chapitre 4 (« De nouvelles situations apparaissent »), l’auteur suggère que les relations transversales démultiplient l’effet réseau et montre que les gares en ligne extra-urbaines (type Besançon-Franche-Comté) se multiplient.

6Le chapitre final (« L’aménagement du territoire dans le décision publique ») invite à prendre en compte leurs effets territoriaux dans l’évaluation des grands projets de LGV et encourage les acteurs locaux à se mobiliser et s’unir pour une stratégie de développement territorial.

7L’ouvrage est limpide. Il sera utile tant aux étudiants en géographie et aménagement qu’aux décideurs locaux. Reste à espérer que la SNCF et RFF tiendront compte des recommandations finales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Pascal Mignerey, Les effets territoriaux de la grande vitesse ferroviaire en France  », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 25-26 | 2015, mis en ligne le 18 mars 2015, consulté le 26 mai 2017. URL : http://tem.revues.org/2898

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page