Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Joseph Gugler et al. : World cities beyond the West : globalization, development and inequality

Cambridge University Press, Cambridge 2004, ISBN 0-521-53685-5
Yves Boquet
Référence(s) :

Joseph Gugler et al. : World cities beyond the West : globalization, development and inequality, Cambridge University Press, Cambridge 2004, ISBN 0-521-53685-5

Texte intégral

1L’ouvrage (396 pages) piloté par Josef Gugler comprend 12 études rédigées par 14 auteurs différents, qui s’intéressent aux dynamiques « mondiales » de grandes villes du monde non-occidental, dont le coordinateur explique le choix dans son introduction.

2Les cinq premières villes sont examinées sous l’angle de l’impact de la mondialisation sur l’espace urbain : stratégies d’image de ville mondiale par les grands aménagements à Shanghai (Weiping Wu et Shahid Yusuf), impact des Jeux Olympiques de 1988 à Seoul (Yeong Hyun Kim), congestion de l’espace urbain à Bangkok (Douglas Webster), au Caire (Janet Abu-Lughod, qui a déjà écrit un gros ouvrage comparatif sur New York, Los Angeles et Chicago), gigantisme urbain à Mexico (Peter Ward).

3Quatre villes sont analysées principalement sous l’angle des mutations économiques et sociales impulsées par des changements politiques majeurs : Moscou (James Bater), Hong Kong (Alvin So), Singapour (Janet Salaff) et Jakarta (Dean Forbes).

4Pour les trois dernières études de cas, ce sont les mouvements sociaux qui sont au coeur de l’évolution des villes : rôle du Parti des Travailleurs à São Paulo (Maria Helena Moreira Alves), mouvement Shiv Shena à Mumbai-Bombay (Sujata Patel), inégalités croissantes au sein de la société noire à Johannesburg (Owen Crankshaw & Susan Parnell).

5L’ensemble est forcément inégal : on est parfois un peu loin (Bombay) du thème de la ville mondiale, et les interactions avec les autres villes mondiales ou aspirant à l’être sont peu évoquées (inévitable dans un ouvrage multi-auteurs), alors que c’est un des critèes de l’appartenance aux villes mondiales (cf. les travaux du GaWC de l’université de Loughborough).

6La gamme de villes choisie nous semble équilibrée, Cependant, on aurait bien aimé lire dans ce livre une étude de cas supplémentaire portant sur Dubaï, dont la stratégie d’entrée en mondialisation est un modèle encore différent, qui aurait enrichi l’ouvrage autour du couple grands projets/travailleurs migrants. Pékin aurait pu être un autre cas, un peu différent de Shanghai, comme Washington l’est de New York.

7Ce second ouvrage, plus diversifié dans ses approches que le premier (Planning world cities : globalization and urban politics de Newman et Thornley) du fait de la diversité des auteurs, pas tous géographes, s’achève par une réflexion de Saskia Sassen sur l’adaptation du concept de ville mondiale en dehors du monde anglo-saxon et occidental.

8Au total, deux ouvrages très riches en exemples, agrémentés de cartes - surtout dans le collectif Gugler - et de copieuses bibliographies (mais les sources françaises sont bien rares !). Ils permettent de montrer les multiples facettes de la notion de ville mondiale, en prenant toujours soin de relier ce thème à ce qui se passe au quotidien dans ces villes, tant chez les habitants que chez les décideurs. Le global, c’est aussi du local !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Boquet, « Joseph Gugler et al. : World cities beyond the West : globalization, development and inequality », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 2 | 2006, mis en ligne le 01 février 2017, consulté le 27 mars 2017. URL : http://tem.revues.org/263

Haut de page

Auteur

Yves Boquet

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page