Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Catherine Hofmann : Artistes de la carte. De la Renaissance au XXIe siècle

2012, Autrement, 223 pages
Nicolas Lebrun
Référence(s) :

Catherine Hofmann (dir.), Artistes de la carte. De la Renaissance au XXIème siècle, 2012, Autrement, 223 pages

Texte intégral

1Il est des ouvrages qu’on qualifie de « beaux livres ». Ils disposent d’une iconographie riche, leur mise en page, et leur format sont valorisants, et leur contenu bien que très sérieux les destine à un large public averti, pas uniquement soucieux de garnir leur bibliothèque. L’ouvrage « Artistes de la carte » est de ceux-là. Pour autant, nous le regarderons ici principalement avec un regard universitaire et géographique.

2Le titre nous pose trois éléments de cadrage : le cœur du sujet est le cartographe plus que sa production (son œuvre devrait-on dire), l’approche est historique (de la Renaissance à aujourd’hui) et enfin la carte doit être œuvre pour être digne d’être traitée.

3Le début de la préface, rédigée par Sylvain Tesson, est très clair sur le premier point : « Artistes de la carte dirigé par Catherine Hofmann rend hommage à la figure d’un personnage historique. C’est un homme solidaire, silencieux ». C’est bel et bien le cartographe qui est au cœur du propos : il est acteur de la carte. Ainsi, chacun des 6 chapitres (sauf le dernier consacré à « La cartographie au XXe siècle ») renvoie à un type de personnage ou à une mise en situation de ce personnage sur une période donnée : « Les Géographes de cabinet (XVIe- XVIIIe) », « Le cartographe et la mer (XVIe – XIXe) » ou encore « Le cartographe militaire (XVIe – XXe) ». L’iconographie de l’ouvrage reflète ces choix : si la richesse des documents cartographiques est réelle, elle ne représente qu’une grosse moitié du corpus. Le reste de celui-ci est composé de représentations (peintures, dessins) des acteurs à l’origine de ces cartes (dans l’exercice de leur fonction ou non) ou des usagers de ces cartes.

4C’est peut-être cette place accordée au rôle de l’acteur qui explique que le traitement de l’après 1900 (traité par le géographe Gilles Palsky) soit bien plus succinct (28 pages) que celui des 4 siècles précédents. Les auteurs ont dû estimer que la personnification de la cartographie est moins forte, à moins que l’aspect artistique de la cartographie contemporaine leur paraisse moins patent. En revanche, l’absence de référence aux productions et acteurs dans le domaine cartographique antérieurs à la Renaissance, est un peu regrettable. Elle s’explique certainement par le fait que les historiens qui ont participé à la rédaction de cet ouvrage soient tous modernistes ou contemporainistes.

5Pour autant, cette singularité de l’approche par l’acteur sied bien avec le ton délibérément historique de l’ouvrage. À ce titre, l’approche est plutôt inédite et intéressante. Certes, il serait inutile d’attribuer à ce livre un quelconque usage qui s’apparenterait à celui d’un précis de cartographie ou de sémiologie graphique. Ce n’est pas non plus un ouvrage faisant le point sur la diversité des outils cartographiques. Un classique tel que « La carte mode d’emploi » de Roger Brunet serait plus adapté. En revanche, le géographe, l’historien ou le simple curieux y trouveront un aperçu historique minutieux et circonstancié susceptible d’alimenter leurs connaissances en histoire de la géographie. Cet ouvrage humanise l’approche géographique de la carte, nous rappelant ainsi, qu’avant d’être un outil au service de l’étude des espaces et des territoires, elle est la résultante d’un long processus historique incarné par des scientifiques qui ont marqué leur temps, avec discrétion mais efficacité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Lebrun, « Catherine Hofmann : Artistes de la carte. De la Renaissance au XXIe siècle », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 22 | 2014, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 27 juin 2017. URL : http://tem.revues.org/2501

Haut de page

Auteur

Nicolas Lebrun

Université d’Artois

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page