Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Paul Claval : De la Terre aux hommes. La géographie comme vision du monde

2012, Paris : Armand Colin, collection Le temps des idées, 413 pages
Patrick Picouet
Référence(s) :

Paul Claval, De la Terre aux hommes. La géographie comme vision du monde, 2012, Paris : Armand Colin, coll. Le temps des idées, 413 pages

Texte intégral

1Comme il l’écrit dans l’avant-propos, l’auteur souhaite apporter dans cet ouvrage une réflexion sur le « tournant culturel » que la géographie vient de traverser, une scientificité plus ouverte et une subjectivité reconnue. Trois essais construisent la démonstration en abordant des perspectives différentes.

2Le premier, intitulé « Terre des hommes », souligne une première approche fondamentale, celle de la géographie comme la curiosité de tout homme, cherchant à s’orienter, se nourrir, organiser l’espace de la vie en société mais aussi celle de la géographie comme outil tactique et stratégique dans la guerre. Le savoir de tout homme est encore fait de ses expériences de l’espace et des lieux, de son imagination et de ses rêves. Ces savoirs vernaculaires, d’abord transmis oralement, se construisent ensuite par l’écrit, ce qui fonde la géographie scientifique. L’auteur développe avec une grande clarté les étapes de cette construction, des premiers travaux des Grecs jusqu’à la géographie du début du XXIe siècle. Dans ce premier essai, la mise en perspective de la pensée, de l’action humaine dans le développement de la géographie peut être incontestablement d’un grand intérêt pour le lecteur.

3La deuxième partie (ou deuxième essai) aborde une notion centrale de la géographie « classique » de la première moitié du XXe siècle, le paysage. Cette synthèse parcourt toutes les facettes des problématiques paysagères à travers l’œil du géographe et le regard des autres. Il nous amène jusqu’au cœur des préoccupations actuelles : les experts du paysage, les politiques paysagères sont confrontés aux perceptions et vécus des habitants ce qui ne va pas sans soulever de nombreux conflits dans l’Europe d’aujourd’hui.

4Le troisième essai constitue sans doute la réflexion la plus stimulante. L’auteur propose trois images du monde successivement aux alentours de 1900, après la Seconde Guerre mondiale et au début du XXIe siècle. L’auteur y combine de façon très enrichissante la situation du monde et l’état de la géographie. Le lecteur apprend les postures des géographes, leurs méthodes de travail et leurs terrains, en suivant la pensée de scientifiques remarquables aux différentes époques avec des extraits d’ouvrages très évocateurs. Les trois images du monde soulignent donc ainsi trois étapes dans l’évolution de la discipline.

5Une abondante bibliographie complète cet ouvrage remarquable par la clarté et la richesse de son propos que tout géographe débutant et tout lecteur attentif à sa pratique et ses connaissances de l’espace devraient lire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrick Picouet, « Paul Claval : De la Terre aux hommes. La géographie comme vision du monde », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 22 | 2014, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 16 août 2017. URL : http://tem.revues.org/2494 ; DOI : 10.4000/tem.2494

Haut de page

Auteur

Patrick Picouet

Université Lille 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page