Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Teddy Auly, Philippe Laymond, Marie-Claire Prat et Jesus Veiga : Petit vocabulaire des risques et des catastrophes d’origine naturelle

2012, Bordeaux : Éditions Confluence, 96 pages
Hervé Flanquart
Référence(s) :

Teddy Auly, Philippe Laymond, Marie-Claire Prat, Jesus Veiga, Petit vocabulaire des risques et des catastrophes d’origine naturelle, 2012, Bordeaux : Editions Confluence, 96 pages

Texte intégral

1Ce court ouvrage (95 pages) tient les promesses de son titre : les notices des termes et expressions utilisées pour décrire les phénomènes liés aux catastrophes naturelles sont brèves mais précises. Dans la première partie de l’ouvrage, graphiques, dessins et photographies viennent systématiquement illustrer le propos et rendre plus clair la description des phénomènes. Le non spécialiste peut alors, par exemple, comprendre comment, sous l’effet de l’impact d’astéroïdes, de météroïdes ou de comètes se forme un astroblème (cratère d’impact), pourquoi des inondations peuvent être provoquées par une crue de nappe (comme dans la vallée de la Somme en 2001), ou encore pourquoi la fonte du permafrost (glaces du sol gelé en permanence) sous l’effet du réchauffement climatique et la libération de méthane qui s’en suivrait pourrait déboucher sur une « super catastrophe ».

2La seconde partie de l’ouvrage (une vingtaine de pages) est consacrée à lister et décrire brièvement les principales catastrophes naturelles que la terre ait connu. La première citée, vieille d’environ 250 millions d’années et située à la charnière des ères géologiques primaire et secondaire, n’est pas la moindre : suite à la conjonction de l’effondrement de la dorsale océanique, d’une importante transgression marine et d’une modification de la chimie des océans, plus de 95 % des espèces marines et 70 % des espèces continentales ont disparu ! Cela rend presque modeste la dernière catastrophe décrite : celle de la région de Sendai, au Japon, en 2011, avec, quand même, ses 25 000 morts, 300 000 personnes déplacées, et surtout sa centrale nucléaire en partie détruite.

3Le seul défaut du livre n’est pas qu’il laisse le lecteur un peu « sur sa faim » du fait de la brièveté des notices, du manque d’approfondissement de concepts comme ceux de résilience, de principe de précaution ou de perception du risque, il serait en effet difficile de faire plus dans un format si compact ; non, ce qui gêne réellement est un problème d’édition : la « miniaturisation » excessive » de certaines cartes et de certains dessins. Ainsi, par exemple, la légende des symboles caractérisant les catastrophes est tellement réduite qu’elle en est quasi illisible.

4Au final l’ouvrage sera utile pour tous ceux qui, découvrant la problématique des catastrophes naturelles, ont besoin d’en connaître le vocabulaire de base et de comprendre les phénomènes physiques qui en sont la source.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Flanquart, « Teddy Auly, Philippe Laymond, Marie-Claire Prat et Jesus Veiga : Petit vocabulaire des risques et des catastrophes d’origine naturelle », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 22 | 2014, mis en ligne le 05 mai 2017, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://tem.revues.org/2488

Haut de page

Auteur

Hervé Flanquart

Université du Littoral Côte d’Opale

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page