Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Jean-Marc Zaninetti : Géographie des peuplements et des populations, l'homme sur la terre

PUF, Collection Licence Géographie, juin. 2011, 168 pages
Vincent Piédanna
Référence(s) :

Jean-Marc Zaninetti : Géographie des peuplements et des populations, l'homme sur la terre, PUF, Collection Licence Géographie, juin. 2011, 168 pages

Texte intégral

1Cet ouvrage se veut un manuel à destination du premier cycle en abordant un sujet traditionnel de la géographie : la population, sa répartition, sa croissance tant passée qu'à venir.

2Après une introduction destinée à fixer les enjeux, notamment en termes d'impacts écologiques de l'homme sur la biodiversité (thème rarement abordé par les géographes de la population), l'auteur déroule son propos en dix chapitres très complets pour le public visé, chacun bénéficiant notamment de sa propre bibliographie.

3Ceux-ci forment autant de thématiques classiques abordant le « où », le « combien », le « pourquoi » de la répartition de l'homme sur la Terre. La transition démographique sert alors de pivot à l'ouvrage pour évoquer les tendances futures déjà à l'œuvre (le vieillissement) ou plus lointaines pour les perspectives de population à l'horizon du milieu du siècle.

4L'auteur profite de son expérience dans ces domaines pour consacrer deux chapitres plus spécifiques à la transition urbaine et la transition migratoire. Mais c'est véritablement le dernier chapitre consacré à l'impact de l'homme sur son environnement qui constitue le point le plus intéressant de l'ouvrage pour des étudiants, notamment en montrant que la discipline n'est pas univoque mais qu'elle participe à des débats fondamentaux.

5Bien qu'il ait déjà abordé le malthusianisme dans les chapitres précédents, l'auteur actualise les échanges autour des idées de Malthus en intégrant les questions environnementales et en insistant sur la nécessaire prise en compte de l'augmentation de la consommation humaine plutôt que du nombre d'individus. Il est toutefois dommage que l'auteur, dans un manuel, ne fasse pas plus explicitement référence aux concepts de base de la géographie, comme les notions d'échelles (et aux changements qui s'y rapportent) lorsqu'il évoque, par exemple, la relativité du malthusianisme.

6Si les premiers chapitres avaient parfaitement leur place dès le début d'un enseignement universitaire de géographie, il est à souligner que les trois chapitres finaux et notamment le dernier auront plus d'écho auprès d'étudiants un peu avancés en deuxième ou troisième année. Ils seront alors mieux à même de comprendre les interactions évoquées par l'auteur ainsi que les références à d'autres matières (climatologie par exemple), leur culture géographique plus étoffée pouvant même donner lieu à débat.

7Ce dernier chapitre illustre le principal regret éprouvé à la lecture de ce manuel, à savoir le relatif manque de documents iconographiques (une seule carte dans cette dernière partie). L'enseignant trouvera de quoi bâtir un nouveau cours ou actualiser les données d'un cours existant, mais pas forcément de quoi remplacer des documents vieillissants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Piédanna, « Jean-Marc Zaninetti : Géographie des peuplements et des populations, l'homme sur la terre », Territoire en mouvement Revue de géographie et aménagement [En ligne], 14-15 | 2012, mis en ligne le 03 avril 2017, consulté le 29 avril 2017. URL : http://tem.revues.org/1818

Haut de page

Auteur

Vincent Piédanna

Université Lille 1

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Territoire en mouvement est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page